Dans l'actu

D’Anderlues à la Palestine : solidarité féminine

Myriam De Ly

Lorsque j’arrive avec Marie-Christine à la semaine d’étude de Vie Féminine à Namur, nous sommes immédiatement interpellées par Pauline et Christiane de Charleroi sur l’agression ignoble contre une jeune musulmane à Anderlues le 2 juillet. « On a fait une petite vidéo de solidarité avec les femmes ici présentes, mais nous allons aussi organiser un rassemblement à Charleroi ». Pendant qu’on discute, l’organisation se met en place : l’événement aura lieu le lundi 9 juillet à 17 h à Charleroi.

Et nous voilà immédiatement plongées dans une ambiance combative avec des femmes de toutes les couleurs et de tous les âges.

Nous leur avions fait parvenir un petit guide BDS  et la liste des produits à boycotter. Sur notre stand : les autocollants (que vous pouvez commander ICI) pour aider les clients à faire des choix responsables.

Mais l’objet principal de notre présence était la libération de Khalida Jarrar.

Qui est Khalida Jarrar ?

Une féministe palestinienne, dirigeante politique, avocate engagée dans la défense des prisonniers à l’association « Addameer » et parlementaire palestinienne.

Le 2 juillet 2017, avant l’aube, les militaires de l’occupation israélienne ont fait irruption au domicile de Khalida. Peu après, elle a fait l’objet d’une ordonnance de détention administrative, c’est-à-dire d’un emprisonnement sans accusation ni procès. En décembre 2017, sa détention a été prolongée de six nouveaux mois. Et, cette fois, une autre ordonnance militaire déclare qu’elle sera emprisonnée durant quatre mois supplémentaires. Les ordonnances de détention administrative peuvent être émises pour six mois à la fois et elles sont renouvelables à l’infini. Sous le coup de ces ordonnances, des Palestiniens peuvent passer des années en prison d’un seul tenant et ils ignorent quand ils pourraient être libérés, en admettant qu’ils le soient un jour.

L’année passée déjà, juste après son arrestation, nous avions informé les femmes de Vie Féminine et elles avaient participé avec une campagne photo.

De nombreuses femmes ont protesté ce 5 juillet : une quarantaine de femmes se font prendre en photo avec l’affiche pour Khalida. (trouvez toutes les photos sur notre page FB Pour la Palestine)

D’autres signent la pétition, lui envoient une jolie carte.
Voici quelques messages : « De Belgique, je pense à vous et à votre démarche à soutenir, vous battre pour la Palestine, pour un monde plus juste »   » Dear ms Jarrar, You are not alone, you are not forgotten. The women of Belgium are here to support you ans to help free you «  »Bonjour de Namur (Belgique), je vous souhaite d’être forte comme un arbre, de vous nourrir de l’énergie de vie et rester libre en vous-même. Je vous souhaite également de retrouver rapidement la liberté dans la « vraie vie », grandie par cette expérience » « You are not alone in this struggle. Keep faith and courage, we are with you. From a feminist close to and for you ».

Nos luttes se rejoignent : contre le racisme ici, contre l’apartheid là-bas

Que ce soit ici ou en Palestine : le racisme a ses racines dans le colonialisme et les guerres.

Réagissons !

Vous aussi vous pouvez écrire à Khalida en prison :

Khalida Jarrar
Hasharon prison
Ben Yehuda, P.O. Box 7
40 330 Israel

Votre organisation peut aussi signer un appel pour sa libération immédiate.

Trouvez tous les articles concernant Khalida Jarrar, publiés sur ce site ICI

Participez au rassemblement de soutien et de dénonciation, en solidarité avec toutes les femmes victimes du racisme et du sexisme au quotidien, organisée par Vie Féminine Charleroi-Thuin : lundi 9 juillet à 17h sur la Place Verte à Charleroi.

Vie Féminine région picarde fera une action le même jour à la même heure sur la place de Mouscron.

Voici le lien vers l’événement Facebook à partager à volonté.

 

Print Friendly, PDF & Email