Dans l'actu

Crime de lèse Elio Di Rupo d’élus PS qui s’émeuvent de la mission économique en Israël

Dix députés fédéraux (dont Eric Massin, Emir Kir et Julie Fernandez Fernandez), quatre députés wallons (dont Pierre-Yves Dermagne et Latifa Gahouchi) et deux députés bruxellois (Catherine Moureaux et Jamal Ikazban) ont adressé, à l’instigation de la députée fédérale namuroise Gwenaelle Grovonius, une lettre ouverte à propos des relations de la Belgique avec Israël à Elio Di Rupo, président de leur parti socialiste, indique Nicolas De Decker sur le site Le Vif.be

Deux jours avant le départ d’une mission économique en Israël, Elio Di Rupo devait, selon les frondeurs, «prendre position pour l’annulation de cette mission», et faire pression sur le ministre wallon Jean-Claude Marcourt pour qu’il n’y participe plus. L’initiative était vouée à l’échec. «Il existe d’autres moyens de s’adresser à Elio que par des lettres ouvertes» s’énerve, en coulisse, un proche de Di Rupo, selon Le Vif.

« Lorsqu’Elio Di Rupo a appris l’existence de cette mission, il s’est également interrogé, DiRupo_Perescompte tenu des événements sur place. Il a pris ses renseignements et il apparaît qu’il s’agit d’une mission économique, axée sur la santé et les entreprises actives dans le domaine, sans représentation politique; qu’elle concerne les trois régions du pays; et que cette mission se rend également en Palestine« , explique-t-on au Boulevard de l’Empereur, où l’on invite les parlementaires à « nuancer » leur propos.

Quoi de plus “nuancé”, hein Elio, qu’une bonne courbette devant un criminel de guerre ?

Print Friendly, PDF & Email