Dans l'actu

Charleroi : L’équipe d’inspection BDS a encore frappé ! (Màj)

Jeudi 6 juin, une équipe d’inspection BDS s’est rendue dans les supermarchés de Gilly (Charleroi).

Non seulement, ses membres ont trouvé des produits israéliens, ils ont également des publicités mensongères (à Intermarché) : sur l’affiche, on annonce que le produit vient de Belgique ou du Maroc, quand on examine le sac, on constate qu’il vient d’Israël.

A Colruyt, ils découvrent que dans le même rayon, la même variété de patates provient tantôt d’Espagne, tantôt d’Israël.

Le gérant interpelle l’équipe qui colle des étiquettes. Réponse : « Monsieur, nous aidons les clients à faire la différence pour qu’ils ne collaborent pas aux crimes de guerre d’un état voyou ».

Nous expliquons que les pommes de terre d’Israël sont cultivés dans le désert du Néguev, où Israël chasse les Bédouins palestiniens de leurs terres. Que leur culture nécessite une irrigation intensive : plus de 100 l d’eau pour produire 1 kg de pommes de terre, alors qu’à Gaza, juste à côté du Néguev, près de 2 millions de personnes souffrent d’un manque chronique d’eau potable.

L’homme, bien sympathique, promet d’informer sa direction sur les motifs de notre action.

L’équipe a aussi constaté une grosse difficulté à trouver les étiquettes indiquant le pays d’origine. Parfois il faut retourner de grosses caisses dans tous les sens…

Pendant les membres de l’équipe cherchent les étiquettes sur les sacs et boîtes, ils distribuent des flyers et discutent avec les clients : prenez le temps de contrôler ce que vous achetez, prenez les sacs en main …

Et bien sûr, l’équipe d’inspection a aussi retrouvé les produits Sodastream, les bulles de l’apartheid.

L’entreprise a, pendant plusieurs années, participé à l’expropriation des Palestiniens de leurs terres, puisqu’elle était implantée dans une colonie des territoires occupées en 1967.

Suite à une campagne de boycott, Sodastream a quitté la Cisjordanie et s’est installé dans le désert du Néguev où des Palestiniens bédouins sont quotidiennement expropriés.

 

En sortant des supermarchés, nous disant aux caissières : « Nous n’avons rien acheté. Nous sommes une équipe d’inspection : nous vérifions si vous vendez des produits israéliens … » Sourires aux lèvres des ménagères qui font la file.

Envie de participer à une prochaine inspection dans la région de Charleroi ? Contactez-nous en écrivant à charleroi.palestine@gmail.com.

Et voici les infos nécessaires pour recevoir des autocollants : Commandez vos autocollants BDS


Samedi 8 juin, nous avons également constaté une super-tromperie chez Makro-Lodelinsart. Un grand panneau annonce une promo « étoile » pour des pommes de terre d’Espagne.

En réalité dans le bac, il n’y a que des pommes de terre d’Israël !

Pour conclure : tous les grands magasins dans notre région (Delhaize, Colruyt, Carrefour, Intermarché, Aldi, Lidl) ont vendu des pommes de terreur « primeur » durant les mois d’avril, de mai et de juin.

Et que les méthodes pour vendre la marchandise, n’étaient pas des plus jolies.

Avec la Plate-forme Charleroi-Palestine, nous avons averti des consommateurs, interpellé des gérants. Et nous continuerons, en particulier pendant l’été, lorsqu’il faut surveiller plus particulièrement les fruits et légumes.

 

Print Friendly, PDF & Email