Dans l'actu

Caterpillar creuse les fondations de l’occupation

Who Profits ? (Qui profite?), un projet de la Coalition des Femmes pour la Paix, à Tel-Aviv, a découvert sur la page Facebook des chemins de fer israéliens des photos du projet de train à grande vitesse A1 qui reliera Tel-Aviv à Jérusalem. Les photos, publiées le 4 juin, 2012, parlent de l’utilisation d’engins Caterpillar dans la construction du tunnel 3A qui se trouve en Cisjordanie occupée par Israël

Un engin Caterpillar impliqué dans la construction du tunnel 3A du chemin de fer israélien A1 en Cisjordanie occupée (photo reprise de la page des Chemins de fer israéliens sur Facebook, le 29 juillet 2012)

Un engin Caterpillar impliqué dans la construction du tunnel 3A du chemin de fer israélien A1 en Cisjordanie occupée (photo reprise de la page des Chemins de fer israéliens sur Facebook, le 29 juillet 2012)

Le TGV A1 israélien traverse la Ligne verte – la ligne de l’armistice de 1949, appelée également la « ligne de 1967 » – qui est internationalement reconnue comme limite entre Israël et la Cisjordanie occupée. Quand les travaux seront terminés, le TGV A1 servira exclusivement aux navetteurs israéliens entre Jérusalem et Tel-Aviv. Who Profits ? a publié un rapport sur ce TGV A1 en octobre 2010.

Israël construit le tunnel ferroviaire 3A en territoire occupée

La ligne parcourra six kilomètres en territoire palestinien occupé, violant les lois internationales de plusieurs façons. Par exemple, l’article 53 de la Quatrième Convention de Genève interdit à Israël, en tant que puissance occupante, de détruire des propriétés palestiniennes. La construction du chemin de fer A1 constitue également une altération importante de l’infrastructure de la Cisjordanie en contradiction avec les Règlements de la Haye de 1907, Section 3.

Toute l’entreprise israélienne d’implantation de colonies en Cisjordanie a été déclarée illégale et illégitime d’innombrables fois par les gouvernements du monde entier et par le Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que par la Cour internationale de justice, bien qu’aucune action n’ait jamais été entreprise pour faire appliquer ces décisions.

Le tunnel A3 fait partie de la section de la ligne qui traverse la Cisjordanie à proximité des villages palestiniens de Beit Surik et de Beit Iksa, près de Jérusalem. La section consiste en un tunnel, un pont enjambant la vallée des Cèdres et un second tunnel. La carte de Who Profits ? sur l’A1 montre bien la situation. Le tunnel 3A est situé en territoire occupé.

Dans le plan original, le trajet devait traverser la ville israélienne de Mevaseret Zion. Toutefois, les résidents israéliens ont fait opposition au plan, exigeant que le trajet soit détourné au moins à 500 mètres, au nord. A la suite des protestations des citoyens israéliens, la voie de chemin de fer a donc été déplacée à 250-300 mètres au nord de la ligne de l’armistice de 1949, coupant dans les terres des villages de Beit Surik et de Beit Iksa.

Aperçu du site de construction du tunnel 3A du TGV A1 près des villages palestiniens de Beit Iksa et de Beit Surik (photo reprise de la page Facebook des chemins de fer israéliens, le 29 juillet 2012)

Aperçu du site de construction du tunnel 3A du TGV A1 près des villages palestiniens de Beit Iksa et de Beit Surik (photo reprise de la page Facebook des chemins de fer israéliens, le 29 juillet 2012)

Récemment, Maureen Clare Murphy a rapporté sur son blog Milestone victory : pension fund giant TIAA-CREF divests $72 million from Caterpillar que le fonds de pensions TIAA-CREF avait retiré Caterpillar, Inc de son portefeuille de fonds à vocation sociale. La Société fiduciaire des Amis des Quakers avait décidé un mois plus tôt de désinvestir 900.000 $ de parts de Caterpillar.

Le rôle des engins Caterpillar dans la construction du tunnel 3A du chemin de fer A1 en Cisjordanie occupée constitue bien une nouvelle raison pour que des investisseurs socialement responsables désinvestissent dans cette société.


Publié sur The Electronic Intifada le 30 juillet 2012.
Traduction pour ce site : Jean-Marie Flémal

adrinieuwhofAdri Nieuwhof est une avocate des Droits de l’Homme, installée en Suisse et
collaboratice de l’Electronic Intifada.

 

Print Friendly, PDF & Email