Dans l'actu

Boycott : l’Église luthérienne évangélique américaine sanctionne Israël

ELCA_C2vote

Un vote massif en faveur du retrait des capitaux de l’ELCA de toute société tirant profit de l’occupation de la Palestine par Israël

Ce 13 août, la “Evangelical Lutheran Church in America” (ELCA) a voté massivement – par une majorité de près de 90% – en faveur d’un examen détaillé des investissements réalisés par cette église afin d’identifier les entreprises dans lesquelles elle détient des participations qui tireraient un quelconque profit de la violation des droits des Palestiniens par Israël, d’en retirer aussitôt ses capitaux et de faire en sorte qu’à l’avenir aucun investissement ne soit fait ou maintenu dans des compagnies qui sont complices de la violation des droits humains découlant de l’occupation de la Palestine par Israël.

La veille, la “Evangelical Lutheran Church in America” (ELCA) avait adopté par 751 voix contre 162 (82%) un appel aux autorités étatsuniennes pour qu’elles mettent fin ) “l’aide inconditionnelle des États-Unis à Israël” (3,5 milliards de dollars par an rien que pour l’aide militaire).

L’ELCA est la neuvième organisation religieuse des États-Unis à prendre des positions et des décisions du même ordre pour mettre un terme à l’impunité d’Israël, après les Quakers, le “Mennonite Central Committee”, les “Méthodistes unifiés”, les Presbytériens, la “United Church of Christ”, les “Unitariens Universalistes”, la “Catholic Conference of Major Superiors of Men” et l’Alliance des Baptistes. La plupart de ces décisions ont été prises depuis le début de 2016.

Darla Thiele, une des déléguées de l’assemblée de l’ELCA, venue de l’état du Dakota, avait déclaré avant le vote : «En tant que femme autochtone, la situation en Palestine me rappelle ce que mon peuple a été contraint d’endurer, ici en Amérique. J’ai vu mon peuple perdre notre terre, nos vies, notre culture – nos chants, nos danses, notre vie spirituelle. Comme les Palestiniens, on nous refuse la justice. Les traités ont été violés… Nous parlons d’aimer notre prochain, mais où est la justice ? Il est temps que notre église cesse de tirer profit de ces injustices. Il est temps d’apporter du réconfort, d’apporter la paix, d’apporter la justice…».

 


Source : Anna Baltzer, Director of Organizing & Advocacy – US Campaign to End the Israeli Occupation
 

Print Friendly, PDF & Email