Dans l'actu

Blocus de Gaza : le « mur souterrain » égyptien viserait à noyer les tunnels et leurs occupants avec de l’eau de mer

L’Égypte, avec l’aide financière et technique des États-Unis, de la France et probablement d’autres puissances occidentales, a entrepris de parfaire le bouclage de la bande de Gaza (voir ICI) en coupant les très nombreux passages souterrains par lequel passe la majeure partie des marchandises qui permettent aux gazaouites de survivre tandis que se prolonge le blocus israélien, qui ne laisse passer au compte-gouttes qu’un nombre très limité de produits 1.

Selon « Palestine-Info« , l’Égypte va utiliser de l’eau : un circuit de tuyauteries sera utilisé pour remplir les tunnels d’eau de mer et pour noyer quiconque essaiera d’en creuser de nouveaux.

Selon ces informations, des trous sont creusés du côté palestinien du mur d’acier et des tuyaux de 20 à 30 mètres de long sont insérés dans ces trous. Le chantier est réalisé par des ouvriers égyptiens employés par des sous-traitants arabes, en présence d’ingénieurs étrangers présents sur le site.

Une canalisation principale de 10 kilomètres prendra l’eau dans la mer et la distribuera à un réseau de tuyaux enterrés tous les 30 à 40 mètres, ce qui constituera une première ligne de «défense» contre les ouvriers des tunnels. Les tuyaux qui seront enterrés irrigueront régulièrement le sol, ce qui provoquera l’effondrement des tunnels actuels et rendra plus difficile le creusement de nouveaux.

Les plaques d’acier insérées dans le sol n’auraient pas (ou pas seulement) pour fonction de bloquer le creusement de tunnels, mais aussi (surtout) d’éviter les effets néfastes de l’injection d’eau de mer sur le sous-sol du côté égyptien.

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Dans la liste des produits interdits par Israël à l’importation à Gaza :  allumettes ; animaux vivant; ampoules électriques ; aiguilles ; boîtes de conserves; bougies ; café ; chaussures ; couvertures ; ciment et matériaux de construction en général ; couverts ; crayons ; draps ; fil ; instruments de musique ; jouets ; livres ; matelas ; machines à laver ; pièces de rechange pour voiture ou machines ; réfrigérateurs ; tasses ; thé ; tissu ; vêtements ; verres; essence et gasoil pour voitures ; produits laitiers; produits pour la pâtisserie; semoule… Les quantités importées des produits autorisés sont sévèrement limitées.
Source : “Israel bans books, music and clothes from entering Gaza” – Amira Hass – 17/05/2009 – http://www.haaretz.com/hasen/spages/1086045.html