Dans l'actu

Bienvenue chez Colruyt où les rayons débordent de pommes de terre d’Israël

Nous vivons dans un pays de pommes de terre. Mais voilà : il se fait que les rayons de la chaîne Colruyt sont remplis de toutes sortes de primeurs venant d’Israël !patate_occupation

Pas étonnant donc que des militants de la Plate-forme Charleroi-Palestine se soient rendus dans le magasin de Marcinelle, ce vendredi 22 mai, munis de tracts et d’affiches, pour attirer l’attention sur le fait.

Action pour le boycott d’Israël donc, parce que ces « primeurs » sont généralement cultivés sur des terres palestiniennes occupées.
Il est bon de savoir également que les autorités israéliennes, qui ont découvert que la production de pommes de terre est bon marché et constitue une source importante de revenus pour les Palestiniens, ont promulgué un décret interdisant aux Palestiniens vivant en Israël de cultiver des pommes de terre (de même que d’élever des poulets !)

Ces pommes de terre sont donc bel et bien des cultures de l’apartheid et de la colonisation.

Les pommes de terre sont chargées dans les caddies et le groupe se dirige vers les caisses pour adresser un message aux clients. Mais les choses ne se passent pas comme prévu… Les militants n’ont pas l’occasion de s’exprimer… Un membre du personnel à l’esprit super-échauffé bouscule des personnes, attrape de force le mégaphone et des affiches, essaie de s’emparer de la caméra et menace même de « casser la gueule » au caméraman. Violence physique donc, contre une action tout à fait pacifique…

Voici le message qu’Isabelle, au nom de la Plate-forme Charleroi-Palestine, voulait lire aux clients de Colruyt :

« Chers clients, nous sommes ici pour attirer votre attention sur le fait que, particulièrement chez Colruyt, il est très difficile de trouver en ce moment des pommes de terre belges ! La majorité des pommes de terre de ce magasin viennent d’Israël ! Le saviez-vous ? C’est étonnant, n’est-ce pas ?
Nous vivons dans un pays de pommes de terre et de frites ! A-t-on besoin de faire venir des pommes de terre de si loin et d’un pays qui pratique l’apartheid ?
En refusant d’acheter des pommes de terre primeurs israéliennes et tout autre produit d’origine israélienne :
Vous affirmez votre indignation contre la politique d’expropriation menée par Israël dans les territoires palestiniens occupés !
Vous exercez une pression sur le gouvernement israélien afin qu’il respecte les droits fondamentaux des Palestiniens !
Israël occupe la Palestine ; alors, boycottons !
Nous vous remercions de votre attention ! »

La lecture de ce message aurait duré … une minute à peine !… Beaucoup de bousculade pour rien du tout, en fait… D’ailleurs, dans le passé, une semblable action, également chez Colruyt, s’était parfaitement bien déroulée.

Une fois la tension retombée, le mégaphone (endommagé) récupéré dans une poubelle et les patates rangées dans les rayons, nous parvenons quand même à discuter avec le gérant de service et quelques autres membres du personnel. Nous espérons donc qu’ils relaieront notre message à la direction de Colruyt.

 

Print Friendly, PDF & Email