Dans l'actu

BDS – Officiel : à Charleroi, le Père Noël boycotte H&M

hm1
hm2
hm3 hm4

Voilà déjà trois samedis de suite que des membres de la Plate-forme Charleroi-Palestine bravent la neige et le froid pour expliquer aux passants, dans le centre de la ville, qu’il ne faut pas acheter ses vêtements chez H&M, qui a installé un magasin à Jérusalem-Est, où des Palestiniens sont expulsés de leurs habitations pour faire place  à des colons israéliens.

Ce samedi, ils  s’étaient munis de panneaux  reproduisant une caricatures du dessinateur Latuff montrant la complicité de H&M avec l »occupation israélienne.

Et voilà que, cette fois, ils ont un renfort inattendu : le père Noël himself !

Fadila Aalouchi, qui a imaginé et réalisé le « coeur pour la Palestine » que nous distribuons lors de nos actions dans le cadre de la campagne BDS (voir photo ci-dessous), le lui a épinglé avec grâce sur son manteau rouge.

hm8

Si pour le moment à Charleroi, ce n’est plus H&M qui fait la mode, mais bien les petits coeurs pour la Palestine, réalisés par un atelier de femmes de la Plate-forme,  et que des dizaines de personnes arborent sur leur manteau, leur bonnet, leur chapeau, le Père Noël y est aussi pour quelque chose !

Et c’est avec un coeur palestinien sur sa veste rouge, un tract « boycott » en main, et une caricature de H&M attaché à son traîneau que le père Noël poursuit son chemin dans les rues de la ville.

hm9

On n’est pas absolument certains que le brave vieux, un peu surmené pour le moment, ait parfaitement conscience de ce qui se joue en Palestine, mais qu’il soit quand même remercié de son soutien.

Tout cela ne plaît pas du tout aux gérants du magasin H&M, on s’imagine bien !

« Ce n’est qu’ici que vous venez, chaque samedi ! », nous hurle une responsable, passablement excitée.

« Mais non, madame, ces actions ont lieu partout : à Bruxelles, à Paris, à Londres, à Barcelone, à Genève, … un peu partout dans le monde. »

« Écoutez », dit une autre responsable aux activistes, qui essaie de faire vibrer leur fibre sociale : « Il y a des filles qui travaillent avec des contrats à durée déterminée, ici, vous mettez leur avenir en danger. »

« Pourquoi, madame, vous vendez moins ? »

« Mais oui. »

« Alors, faites savoir à votre direction qu’elle retire son magasin de Jérusalem occupée ! Et d’ailleurs, n’est-ce pas vous qui empêchez ces jeunes de se construire un avenir, en leur imposant des contrats précaires ??? »

« Nous allons appeler la police ! »

Sachant fort bien que leur action n’a rien d’illégal, et que la police locale a déjà été amenée à le constater lors des précédentes actions, les membres de la Plate-forme Charleroi-Palestine ne se laissent pas intimider, et continuent de distribuer des tracts, d’expliquer leur actions aux passants, et ils lancent des slogans.

« Israël assassine les enfants de Palestine, H&M complice » en montrant du doigt le grand magasin.

Plusieurs passants disent : « On est au courant ». Ca y est, le bouche à oreille commence à bien fonctionner !…

 

Print Friendly, PDF & Email