Dans l'actu

BDS : les syndicats écossais persistent, signent et condamnent la Histadrut !

Lors de son congrès annuel, cette semaine à Dundee, le congrès syndical écossais (STUC) a réaffirmé et a renforcé son adhésion à la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour soutenir la lutte des Palestiniens pour la liberté.

Le STUC a accepté de participer – avec les congrès de syndicats d’Afrique du Sud, d’Irlande, et de bien d’autres syndicats dans le monde – au soutien de l’appel de la société civile palestinienne en faveur de la campagne BDS.

L’absence totale cette année de la moindre présence pro-israélienne, lobbying ou intervention de délégués, était frappante. Lors des années précédentes, des diplomates étatsuniens étaient intervenus dans les dans les délibérations du Congrès, faisant du lobbying en coulisses contre les motions du Conseil des Syndicats du Midlothian (i-e : Écossais) qui appelaient à la campagne BDS et à couper les liens avec le pseudo syndicat israélien, la Histradrut.

Alors que la récente conférence de Dublin sur la campagne BDS appelée par le CTU irlandais a été paralysée par la présentation de la porte parole de l’Histadrut, Avital Shapira-Shabirow, les défenseurs des massacres commis à Gaza par Israël, se sont tenus à l’écart de ce congrès du STU.

ecosse_expo_contre_israel

Jim Malone, l’initiateur de la principale motion BDS au Congrès, a accueilli la décision unanime du STUC de faire passer une motion sur la Palestine comme « un message clair de soutien au peuple palestinien » et a déclaré que « en condamnant l’Histadrut pour sa complicité dans le processus d’oppression permanente et de déshumanisation entrepris par le gouvernement sioniste de Tel Aviv, le STUC a montré le chemin et se montre prêt à rompre ses liens avec le gouvernement sponsorisant l’Histadrut ».

Cette motion a aussi appelé le conseil général du STUC à enquêter sur « les liens de longue date entre le Fonds National Juif et l’Histadrut, et à déterminer si leur politique et et leur pratique sont compatibles avec les standards des syndicats internationaux d’égalité et de solidarité.

Par ailleurs, ce mardi 27 avril 2010, à l’extérieur du parlement écossais, une centaine de personnes ont pu entendre des discours de Palestiniens, de parlementaires et de militants pour les droits des Palestiniens, à l’occasion de protestations qui vont durer trois jours, le temps d’une exposition sur les vertus scientifiques israéliennes.

Pendant ces trois jours, tous les passants pourront voir les 400 cercueils miniature installés devant le parlement écossais, et représentant les enfants massacrés par l’armée israélienne pendant l’opération « Plomb Durci » à Gaza.

Avec : http://www.scottishpsc.org.uk/ via http://www.europalestine.com/spip.php?article4978

 

Print Friendly, PDF & Email