Dans l'actu

BDS : faute de traçabilité, des supermarchés italiens retireront tous les produits israéliens des rayons

Deux chaînes de supermarchés italiennes ont annoncé qu’ils envisagent d’arrêter la vente de tous les produits israéliens parce qu’ils n’arrivent pas à différencier ceux qui viennent de Cisjordanie de ceux de l’intérieur de la Ligne verte.

Coop Italia et Nordiconad retireront tous les produits israéliens de leurs rayons à la fin du mois, d’après le site Internet de Stop Camel-Agrexo – une coalition basée en Italie qui se consacre au boycott d’un des exportateurs agricoles israéliens le plus important.

La chaîne d’épicerie Coop Italia a publié une déclaration disant qu’elle avait un problème avec la « traçabilité, notamment que le consommateur est incapable de vérifier si le produit en question vient ou non des territoires occupés ».

Effectivement, les producteurs et distributeurs qui commercent avec Israël déploient des trésors d’ingéniosité pour empêcher que l’on puisse identifier la provenant réelle des produits, ce qui constitue une violation des accords douaniers conclus avec l’Union Européenne.

Cette fraude a notamment pour but de faire bénéficier des tarifs douaniers les plus intéressants des produits provenant des colonies juives en Cisjordanie. La Cour de justice européenne a confirmé que ces produits sont exclus du bénéfice de ces accords douaniers. Les autorités européennes, dont l’attachement au respect du droit international n’est qu’une façade trompeuse, ne font cependant en pratique aucun effort sérieux pour faire respecter ces accords.

Pour les consommateurs soucieux de ne pas favoriser la colonisation des territoires palestiniens, face à cette tromperie à grande échelle, il n’y a donc aucune autre solution que le boycott de tous les produits israéliens.

 

Print Friendly, PDF & Email