Dans l'actu

BDS en France : des appels au boycott, comme autant de coups de pied au cul de Valls et Hollande…

Manuel Valls n'est pas content

Manuel Valls n’est pas content

Le philosophe Jacques Rancière, l’historien Enzo Traverso, le politologue François Burgat, le magistrat Ghislain Poissonnier, le directeur du journal Politis Denis Sieffert,  les sociologues Zahra Ali et Nicolas Jounin, l’écrivain Julien Cendres, l’éditeur Farouk Mardam Bey, les juristes Paul Alliès et Monique Chemillier-Gendreau, le physicien Jean-Marc Lévy-Leblond, les mathé­mati­ciens Arnaud Beauville, Ivar Ekeland, Michael Harris, Joseph Oesterlé, Lionel  Schwartz et Jean-François Méla, le peintre Ernest Pignon-Ernest, les cinéastes Alain Guiraudie, Eyal Sivan et Elia Suleiman, les dessinateurs Tardi et Siné, le chanteur Kaddour du groupe HK et les saltimbanques, les chanteuses Dominique Grange, Elli Medeiros et Francesca Solleville, les militant.e.s Ismahane Chouder, Annick Coupé, Alima Boumedienne, Mireille Fanon Mendes-France, Jean-Baptiste Libouban, Michèle Sibony et Omar Slaouti, les élu-e-s/militants politiques  Olivier Besancenot, Myriam Martin, la conseillère régionale et porte parole d’Ensemble,  Fatima Bezli, élue au Conseil Régional d’Auvergne-Rhône Alpes, Julien Pauliac, Secrétaire de l’Union Départementale CGT du Puy-de-Dôme,  Corinne Lehl, conseillère du 7ème arrondissement Métropole de Lyon, Thomas Coutrot, co-président d’Attac France, le docteur en sciences politiques Julien Salingue… et plus de 1.500 autres (à ce jour) sont tous, selon les critères de François Hollande et de Manuel Valls d’horribles antisémites puisqu’ils appellent publiquement au boycott d’Israël en signant une pétition de BDS-France qui a déjà dépassé le cap des 7.500 signature au total. Pour signer cette pétition, c’est par ici…

L’Union Juive Française pour la Paix, quant à elle, soutient “l’Appel juif pour le BDS” et rappelle que :

La guerre menée par l’État d’Israël contre le peuple palestinien n’est ni raciale, ni religieuse, ni communautaire : c’est une guerre coloniale.

Depuis des décennies, le peuple palestinien subit l’occupation, la colonisation, le blocus, la fragmentation, la négation de tout droit, l’emprisonnement massif, les destructions de maisons, les exécutions extrajudiciaires, le vol de la terre et de l’eau, les pires discriminations…

Le fait d’être juif/ve n’implique aucune obligation d’allégeance à Israël ni à sa politique criminelle.

A ce titre, les signataires appellent :

  • à boycotter Israël parce le crime prétend se faire en mon nom. Je refuse que le peuple palestinien paie pour des crimes (l’antisémitisme, le génocide nazi) commis par les sociétés européennes.
  • à boycotter Israël parce que les dirigeants occidentaux sont complices de la politique israélienne et que, sans sanctions, le rouleau compresseur colonial se poursuivra.
  • à boycotter Israël parce que je suis fidèle à une longue tradition de Juifs/ves considérant que la lutte pour leur émancipation et contre l’oppression qu’ils/elles ont subie est indissociable de la lutte pour l’émancipation de l’humanité.
  • à boycotter Israël parce que la politique de ce pays n’est pas seulement criminelle contre les Palestiniens, elle met sciemment les Juifs/ves en danger.
  • à boycotter Israël pour les mêmes raisons qu’on a boycotté I’Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid.
  • à boycotter Israël parce que la situation faite au peuple palestinien viole les droits humains les plus fondamentaux et qu’elle doit cesser. C’est le peuple palestinien qui a lancé cet appel au BDS et les anticolonialistes israéliens nous adjurent de boycotter leur pays.

Premiers signataires : Eitan Altman, Eliane Bennarosh, Rony Brauman, Sonia Dayan-Herzbrun, Sonia Fayman, Georges Federmann, Gisèle Felhender, Jean-Guy Greilsamer, Georges Gumpel, Éric Hazan, Samy Johsua, Marcel-Francis Kahn, Hubert Krivine, Laurent Lévy, Daniel Lévyne, Gus Massiah, Jean-Claude Meyer, Maurice Rajsfus, André Rosevègue, Catherine Samary, Michèle Sibony, Pierre Stambul, …

Les signatures sont recueillies ICI


Consultez également notre dossier BDS, avec un chapitre spécifique consacré au “cas” français.

 

Print Friendly, PDF & Email

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. La France franchit une nouvelle étape dans le délire anti-boycott et la violation de la liberté d’expression – Pour la Palestine
  2. La France franchit une nouvelle étape dans le délire anti-boycott et la violation de la liberté d’expression | Réseau International
  3. Il est des affaires qui ne s’éteindront jamais…. Que ce soit en espionnage ou en boycott, il vaut toujours mieux être en paix avec le « made in chez soi  , inch hallal-kascher! (unedekeg@26/02/2018) « «Une de keg

Les commentaires sont fermés.