Dans l'actu

Audition de Khalida Jarrar, membre du CLP, et de Khitam Saafin, présidente de l’UCFP

Addameer

La première audition de Khalida Jarrar, membre du Conseil législatif palestinien (CLP), et de Khitam Saafin, présidente de l’Union des Comités des femmes palestiniennes (UCFP), a eu lieu ce 5 juillet 2017 au tribunal militaire d’Ofer, à Ramallah. Au cours de l’audition, le juge a décidé de prolonger la durée de détention de Jarrar de 6 jours et celle de Saafin de 72 heures.

Selon l’avocate d’Addameer, Muna Naddaf, qui a rendu visite à Jarrar et Saafin hier, il était environ 4 heures du matin quand de très nombreux soldats des forces d’occupation israéliennes ont encerclé les maisons des deux femmes à Ramallah. Plus tard, toutes deux ont été emmenées au tribunal militaire d’Ofer pour y être interrogées pendant près d’une demi-heure, après quoi elles ont été enfermées dans un cachot exigu, sans fenêtre ni toilettes, pendant plus de quatre heures, et sans recevoir la moindre nourriture. Vers 16 heures, Jarrar et Saafin ont été transférées à la prison de HaSharon.

Khalida Jarrar, une figure de proue de la société civile, est membre du CLP depuis 2006 et elle dirige actuellement la Commission des prisonniers de ce même CLP. Elle est également membre du Comité de direction d’Addameer, l’organisation de soutien aux prisonniers.

Ces dernières années, Khalida Jarrar a souvent été la cible des forces israéliennes. En juin 2016, elle avait été libérée de prison après un an d’incarcération, dont un mois en détention administrative.

Khitam Saafi, présidente de l’UCFP, est bien connue au niveau international et a participé à de nombreux événements dans le monde entier, dont le Forum social mondial, qui associe les luttes des femmes partout dans le monde et la lutte des femmes palestiniennes pour la libération nationale et sociale.

L’arrestation de Khalida Jarrar et de Khitam Saafin constitue une agression contre les dirigeants politiques palestiniens et contre la société civile palestinienne en général. Elle s’inscrit également dans le contexte des multiples campagnes d’arrestation contre les Palestiniens.

Addameer exige la libération immédiate des dirigeantes de la société civile palestinienne Khalida Jarrar et Khitam Saafin


Publié le 5 juillet 2017 sur Addameer
Traduction :  Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email