Dans l'actu

Attaques contre Samidoun : la complicité de Paypal afin de réduire les prisonniers palestiniens au silence

Samidoun

L’État israélien et le mouvement sioniste poursuivent leurs attaques contre les prisonniers palestiniens et le mouvement de solidarité avec la Palestine. L’un des effets les plus récents de ces attaques a été la fermeture du compte PayPal de Samidoun.

Légende photo : PayPal. (Photo: Marco Verch/Flickr)

Sur ce plan, il n’y a rien de neuf : suite à des demandes pressantes de diverses institutions et hommes politiques pro-apartheid, PayPal a fermé les comptes de nombreux groupes du monde entier qui soutiennent les droits palestiniens, y compris des organisations engagées dans la campagne BDS, des partis politiques et même des organisations médiatiques.

D’autre part, les attaques à sensation postées dans des médias prosionistes, pro-apartheid contre tous ceux qui luttent pour les droits du peuple palestinien et plus particulièrement les prisonniers palestiniens, reflètent un effort incessant en vue d’isoler les prisonniers politiques palestiniens détenus en Israël en bloquant tout soutien moral et politique au niveau international à leur lutte pour la liberté. En tant qu’organisation de masse et non subsidiée, Samidoun s’appuie principalement sur les petits dons généreux de contributeurs, de personnes de conscience soucieuses de faire en sorte que les prisonniers palestiniens – et le peuple palestinien – ne soient pas réduits au silence.

Le 23 avril, nous avons été avertis soudainement que notre compte avait été « bloqué en permanence » en raison de la « nature de nos activités ». C’est mot pour mot le même message qu’ont reçu au fil des années et dans le monde entier de nombreuses autres organisations défendant la cause palestinienne : on allait les empêcher de recevoir des donations via PayPal. Aucun mécanisme d’appel n’est autorisé. Cela ne peut être dissocié du refus permanent de la société de fournir des services aux Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza, alors qu’elle continue à assurer la disponibilité de ses produits dans les colonies israéliennes illégales.

La fermeture de notre compte PayPal est une autre méthode destinée à nous compliquer grandement la poursuite de notre tâche. Nous nous y sommes engagés, toutefois, et nous le restons. Tant que des Palestiniens, hommes, femmes enfants et personnes âgées, seront détenus derrière des barreaux coloniaux parce qu’ils luttent pour leur liberté, nous sommes bien décidés à travailler à leurs côtés pour réaliser ce but – pour les prisonniers et pour toute la Palestine.

Votre contribution peut aider à riposter à ces attaques. Vous pouvez faire un don en ligne à Samidoun ici, et si cela vous intéresse de faire un don d’aune autre façon ou de consacrer de votre temps à nous aider, vous vous demanderons de nous adresser un courriel à l’adresse samidoun@samidoun.net.

Tout un ministère de l’État israélien, le ministère des Affaires stratégiques, s’est vu allouer un budget secret qui se chiffre, dit-on, à des dizaines de millions de dollars afin de contrer le mouvement populaire qui s’amplifie dans le monde entier en solidarité avec la juste cause du peuple palestinien. Le ministère dirige tout particulièrement ses efforts contre les partisans de la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS). Il s’est également concentré tout spécialement sur des attaques contre les défenseurs des droits humains palestiniens et les organisations de solidarité œuvrant à dénoncer la répression israélienne contre les prisonniers politiques palestiniens et qui font campagne pour leur liberté. Samidoun en fait partie.

Ce ministère est dirigé par Gilad Erdan, un politicien d’extrême droite membre du Likoud et qui dirige également le ministère de la Sécurité intérieure du gouvernement de Netanyahou – il supervise par la même occasion le Service israélien des prisons (IPS). C’est la fameuse « Commission Erdan » qui a programmé les récentes attaques répressives contre les prisonniers palestiniens, lesquelles ont débouché sur la grève de la faim collective d’avril 2019 – qui s’est terminée par une victoire des prisonniers. On ne sera pas surpris dès lors que les mêmes institutions responsables de la confiscation des droits gagnés par les prisonniers palestiniens au fil de longues années de lutte veulent également réduire au silence, criminaliser et réprimer tous les activistes et organisations œuvrant internationalement au soutien des droits de ces prisonniers.

Très récemment, ce ministère a publié un rapport intitulé « Les terroristes en costume ». Truffé d’informations erronées ou fausses et destiné à tromper ses lecteurs, ce rapport vise à saborder en tant qu’activités prétendument « terroristes » le soutien aux prisonniers palestiniens, le boycott contre Israël et la défense des droits humains. Samidoun a été attaqué en même temps que bien d’autres organisations palestiniennes et internationales pour une raison bien simple – parce que nous défendons les droits des prisonniers palestiniens.

De plus, le ministère est gravement impliqué dans des interventions contre des campagnes pour la justice dans le monde entier. Il est également cité à de nombreuses reprises dans la série de documentaires d’Al Jazeera, « Le lobby », qui s’est fait censurer avant d’être révélée par The Electronic Intifada. Via ce lobby, le ministère s’emploie à faire promulguer des lois anti-BDS et à attaquer des groupes estudiantins et autres organisateurs des communautés aux États-Unis mêmes. Il a également revendiqué l’interdiction de prise de parole imposée en Allemagne à Rasmea Odeh, une ancienne détenue palestinienne qui a connu la torture dans les prisons israéliennes, ainsi que la confiscation de son visa Schengen.

Via ses comptes dans les médias sociaux, le ministère poursuit ses attaques contre le travailleur, artiste et activiste belge Mustapha Awad après qu’il est rentré chez lui suite à sa libération à l’issue de 253 jours de détention injuste en Israël. La page du médium social du ministère a publié des menaces de mort proférées contre Mustapha par divers commentateurs racistes et d’extrême droite – et ce, même après que le système partial bien connu des tribunaux israéliens avait permis sa sortie de prison. Il est malaisé de voir dans ces attaques incessantes autre chose qu’une tentative de réduire Mustapha au silence, afin de l’empêcher de raconter son histoire, y compris les traitements cruels et inhumains qu’il a subis, et celle de ses compagnons palestiniens dans les prisons israéliennes.

Le peuple palestinien est confronté à un état de siège à peu près partout, et surtout, bien sûr, dans la bande de Gaza et dans les prisons de l’occupation israélienne. Ces attaques arbitraires – et l’acquiescement de PayPal à propos de ces menaces répétitives et sans fondement – ne sont qu’une infime partie du siège plus important que nous essayons de briser sur la route de la victoire et de la libération de la Palestine.

Vous pouvez faire un don en ligne à Samidoun ici


Publié le 30/4/2019 sur Samidoun Palestinian Prisonner Solidarity Network
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Attaques contre Samidoun : la complicité de Paypal afin de réduire les prisonniers palestiniens au silence | Boycott
  2. Attaques contre Samidoun : la complicité de Paypal afin de réduire les prisonniers palestiniens au silence – WwW.TiTRA.AL

Les commentaires sont fermés.