L'actu

Appel à la libération immédiate de Khalida Jarrar et Khitam Saafin !

Khalida Jarrar de nouveau arrêtée, dimanche matin à l’aube !

Khitam Saafin

Les forces israéliennes d’occupation ont arrêté la membre du Conseil législatif palestinien (CLP) Khalida Jarrar, ainsi que Khitam Saafin, présidente de l’Union des Comités des femmes palestiniennes. Toutes deux ont été enlevées dans un endroit non révélé, en même temps que neuf autres personnes, et ce, au cours d’un raid qui a eu lieu avant l’aube.

Khalida Jarrar, une dirigeante de la société civile, est membre du CLP depuis 2006 et dirige également la Commission des prisonniers au sein de ce même CLP. Elle est en outre vice-présidente du Conseil de direction d’Addameer, l’association bien connue de soutien aux prisonniers palestiniens.

Khalida Jarrar a été ciblée par les forces israéliennes ces dernières années. Elle a été libérée en juin 2016 après avoir purgé plus d’un an de prison, y compris un mois de détention administrative.

Pour Addameer, l’arrestation de Khalida Jarrar constitue une agression contre les dirigeants politiques palestiniens et contre la société civile palestinienne dans son ensemble. Cette arrestation se situe également dans le contexte des campagnes d’arrestation ininterrompues contre les Palestiniens.
Addameer dénonce l’arrestation de Khalida Jarrar et de Khitam Saafin  et appelle à leur libération immédiate ! 

Publié le 2/7/2017 sur Addameer
Traduction : Jean-Marie-Flémal

Lisez aussi :

FPLP : « Les arrestations de nos dirigeants ne nous dissuaderont pas de continuer la résistance ».

Quelques articles concernant Khalida Jarrar, publiés sur ce site :

Ce qu’une députée du Parlement palestinien a appris dans une prison israélienne

La députée palestinienne Khalida Jarrar libérée !

Libération de Khalida Jarrar – La dirigeante palestinienne de gauche appelle à l’action pour libérer les prisonniers palestiniens

Journée internationale des femmes : déclaration de Khalida Jarrar depuis la prison de HaSharon

Une députée palestinienne condamnée à 25 mois de prison par un tribunal militaire israélien

Les crimes des parlementaires palestiniens : rendre visite aux prisonniers et parler aux médias

 

Print Friendly, PDF & Email