Dans l'actu

“American Express” punit Roger Waters pour son soutien aux Palestiniens

roger-watersLe militantisme pro-palestinien de Roger Waters, membre fondateur des Pink Floyds, aurait – selon le tabloïd New York Post – entraîné la perte du sponsoring de l’émetteur de cartes de crédit “American Express”, d’un montant de 4 millions de dollars US au bénéfice d’un festival auquel il doit prendre part en 2017.

Le quotidien dit “populaire” a présenté la chose comme des représailles directes contre les propos jugés “anti-israéliens” de Roger Waters, auxquels American Express ne voudrait en aucun cas être associé de quelque manière que ce soit, mais un porte-parole officiel de la firme a affirmé que American Express n’a jamais formellement pris d’engagement financier concernant la tournée 2017 de Roger Waters, et n’a donc pas eu à décider de retirer un sponsoring qui n’a jamais été décidé.

“Quand nous avons approchés, nous n’avons pas fait de propositions”, a dit le porte-parole d’American Express.

Lors de sa prestations sur scène au festival de Oldchella, Roger Waters avait durement attaqué le candidat des “Républicains” à la présidence des États-Unis, Donald Trump – particulièrement à propos de son projet d’ériger un mur supposé infranchissable à la frontière entre le Mexique et les États-Unis – et il avait appelé au boycott d’Israël dans le cadre de la campagne BDS.

Roger Waters avait déclaré récemment dans une interview que les artistes ont souvent peur de s’exprimer à propos de la politique d’Israël, par peut des conséquences financières que cela peut avoir pour elles.  “J’ai parlé avec beaucoup d’entre elles, et elles ont peur. S’ils osent s’exprimer publiquement, leur carrière est finie. Ils seront détruits”, avait-il expliqué.

Il va de soi que les propos de Roger Waters ont été, à de multiples reprises, qualifiées d’antisémites par les lobbies pro-israéliens, notamment l’AIPAC.

 

Print Friendly, PDF & Email