Dans l'actu

Ahmad Sa’adat appelle à soutenir et étendre l’Intifada

Ahmad Sa’adat, dirigeant national palestinien emprisonné et secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, appelle toutes les forces nationales à mettre tout en œuvre pour soutenir et étendre l’Intifada qui a lieu pour l’instant et continuer à sa poursuite dans la vie quotidienne, afin de pouvoir modifier la nature du rapport de force entre l’occupation et le peuple palestinien.

Dans une lettre adressée depuis la prison de Nafha, Sa’adat insiste sur la nécessité d’avoir une direction nationale unifiée afin de porter et de diriger l’Intifada populaire, y compris en instaurant des comités dans les régions et villages afin de diriger l’organisation du peuple dans toutes les zones.

« C’est un moment décisif pour notre peuple. Les actuelles conditions ne laissent pas le choix à notre peuple, en dehors de l’option de la résistance, de la résistance afin de modifier le rapport de force et la situation actuelle (…) C’est ici que se situe l’importance de la systématisation des efforts du soulèvement, de la définition de ses termes de référence et de ses slogans », explique  Sa’adat.

Il insiste également  pour que soit définitivement mis un terme à l’option Oslo, ainsi qu’à toutes les relations avec l’occupation, et particulièrement pour que soit mis un terme de toute urgence à la coordination sécuritaire et que figure, comme première tâche à l’agenda des forces nationales et islamiques, le traitement de la contradiction première avec l’occupation.

Sa’adat met l’accent sur la nécessité d’établir à un niveau politique l’unité qui existe dans la lutte, et ce, afin de reconstruire les structures de l’unité nationale et, en particulier, de reconstruire l’OLP et ses institutions, ce qui va requérir la réunion de la direction du cadre provisoire complet de l’OLP, y compris toutes les forces et factions du mouvement palestinien, sans oublier le Hamas et le Djihad islamique.

Sa’adat parle également de la nécessité urgente de rejeter toutes les tentatives de museler l’Intifada par le biais de projets politiques internationaux. Ces derniers comprennent des projets telles l’ « initiative française » et les tentatives de l’Union européenne ou des États-Unis de nous ramener à l’intérieur du cadre des accords d’Oslo ; les gens sont conscients des risques de ces projets et les rejettent, et ils claqueront les portes au nez de ce genre de projets politiques, dit encore Sa’adat.


Publié le 31 octobre 2015 sur Free Ahmad Sa’adat

Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email