Dans l'actu

Ahmad Sa’adat à propos d’Omar Nayef Zayed: une trahison, depuis Jéricho jusqu’en Bulgarie

Ahmad Sa’adat, dirigeant palestinien et secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), actuellement en prison, a sorti une déclaration commune avec ses caramades emprisonnés du FPLP, à propos de l’assassinat vendredi matin d’un camarade, ancien prisonnier, Omar Nayef Zayed, à l’ambassade de Palestine en Bulgarie.

Omar Nayef Zayed

Sa’adat a expliqué que Nayef Zayed avait lutté jusqu’à son dernier souffle pour la Palestine, disant que le Mossad – le service de renseignement israélien –, les autorités bulgares et l’Autorité palestinienne, représentée par son président Mahmoud Abbas, son ministre des Affaires étrangères Riyad al-Malki et son ambassadeur Ahmad al-Madhbouh, ont tous une responsabilité directe dans ce crime.

Sa’adat a également dit qu’un tel crime, dans lequel les renseignements sionistes et le rôle de l’Autorité palestinienne se rejoignent directement, rappelait toute une série d’événements et de pratiques de l’Autorité, et plus particulièrement l’emprisonnement de Sa’adat et de ses camarades à la prison de Jéricho, ensuite leur enlèvement par les forces d’occupation et l’attaque de la prison, pour aboutir à cet horrible crime à l’intérieur même de l’ambassade de Palestine en Bulgarie. « La collusion entre l’Autorité palestinienne et les renseignements sionistes par le biais de la coordination sécuritaire se traduit par de graves crimes et conséquences dans lesquelles l’Autorité n’est en aucun cas innocente. Cela fait partie intégrante de la poursuite de la coordination sécuritaire et du fait que l’on s’appuie sur un arrangement avec cet ennemi criminel », a ajouté Sa’adat.

Sa’adat réclame également un procès populaire pour les dirigeants palestiniens responsables des événements qui ont abouti à ce crime, ajoutant qu’il avait été « prémédité ».

« L’assassinat de Nayef Zayed suscite de nombreuses questions et soupçons qu’il convient d’examiner et d’éclaircir : en particulier, l’absence de protection officielle du camarade martyr ainsi que l’absence des services de sécurité et de renseignement de l’Autorité au sein même de l’ambassade au moment même où Nayef Zayed a perdu la vie. Ceci est particulièrement vrai à la lumière de ce que nous avons appris du camarade par la bouche même des membres de sa famille, à savoir qu’il subissait des pressions constantes du personnel de l’ambassade et de l’ambassadeur en personne, et que ce dernier l’avait plusieurs fois mis en garde contre l’éventualité d’une agression du Mossad à tout moment », a déclaré Sa’adat.

Il a également dit que cet incident soulevait des questions à propos de la discussion ou pas du cas Nayef Zayed entre les responsables palestiniens et le Premier ministre de Bulgarie, qui avait rencontré la direction de l’AP et Abbas ce mercreci encore, ou de savoir quelles discussions ont eu lieu à son propos à ce moment-là. Sa’adat a conclu en présentant ses sincères condoléances et celles de ses camarades à la famille d’Omar Nayef Zayed, une famille qui a donné bien des martyrs, des prisonniers et des blessés à la lutte de libération de la Palestine.


Publié le 27 février 2016 sur Free Ahmad Sa’adat
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email