Dans l'actu

Ahed Tamimi, 15 ans, se voit refuser un visa pour une tournée de conférences aux États-Unis

Richard Edmondson

Il était prévu qu’Ahed Tamimi fasse partie de la tournée de conférences de No Child Behind Bars/Living Resistance (Pas d’enfants derrière les barreaux/Résistance vivante) organisée aux États-Unis à partir du 15 janvier 2017 mais, selon un courriel envoyé hier par les « Amis de Sabeel en Amérique du Nord » (FOSNA), le visa d’entrée dans le pays lui a été refusé.

Je devine ce qu’on aura pensé au Département d’État : toute personne qui serre le poing et le secoue en face d’un soldat israélien doit être un(e) terroriste.

Naturellement, il n’est vraiment pas difficile d’imaginer pourquoi le gouvernement israélien préférerait ne pas voir quelqu’un comme Ahed – décrite par FOSNA comme « charismatique et à l’élocution facile » – se déplacer d’une ville américaine à l’autre et commenter les injustices particulièrement brutales qu’elle et d’autres de son âge enfants doivent subir quotidiennement et sans arrêt. Il serait assez juste que les médias traditionnels, toujours prêts à dénoncer les « missiles du Hamas », compensent un peu ce désastre pour les relations publiques.

Mais la tournée, semble-t-il, aura bel et bien lieu et, même si Ahed ne sera pas présente physiquement, il est néanmoins prévu de la mettre en rapport avec le public américain par le biais de vidéos en live…

 


Publié le 20 décembre 2016 sur Mondoweiss
Traduction : Jean-Marie Flémal

Lisez également : Les enfants de l’occupation et d’autres articles concernant la famille Tamimi publiés sur ce site

Print Friendly, PDF & Email