Dans l'actu

Action réussie contre la collaboration entre la KU Leuven et la police israélienne

Communiqué de presse du Groupe d’action pour la Palestine – Louvain

Ce mercredi 15 février, 15 militants ont protesté contre la collaboration entre la KU Leuven et la police israélienne dans le cadre de Law-Train, le projet européen de recherche sur les techniques d’interrogatoire. Law-Train est coordonné par l’université israélienne de Bar Ilan. Les participants à la recherche sont, entre autres, la faculté de droit de la KU Leuven, le ministère israélien de la Sécurité publique et la Police nationale israélienne. Le palmarès de la police israélienne concernant les droits de l’homme est des plus douteux, et c’est un euphémisme. Par conséquent, les militants considèrent qu’il est à tout le moins inouï que la KU Leuven collabore avec ce genre de partenaire. Le recteur de la KU Leuven, Rik Torfs, se retranche volontiers derrière les contrôles éthiques appliqués au projet Law Train. Il est vrai que, si la méthodologie du projet de recherche a bel et bien été contrôlée, les partenaires de la recherche, eux, ne l’ont été en aucun cas.

L’action a eu lieu durant le défilé des « togati » (les professeurs revêtus de leur toge) depuis les halles universitaires jusqu’à l’église Saint-Pierre, à l’occasion de la fête patronale de la KU Leuven. Chaque année, à cette occasion, divers titres de docteurs honoris causa sont décernés

Traduction : Jean-Marie Flémal

Signez la pétition : « Stop à la coopération belge avec la police israélienne ».

Lisez également les autres articles concerant Law-Train, publiés sur ce site :

L’effet de blanchiment de Law-Train

Law-Train : « La Belgique et la KU Leuven légitiment les pratiques de torture en Israël »

Le projet « Law-Train » : 428 universitaires et 190 artistes écrivent au Procureur fédéral et aux Ministres Geens et Reynders

Action BDS contre la collaboration scandaleuse entre l’université de Louvain

Le projet « Law-Train » : un partenariat avec la police israélienne est indéfendable.

Quand l’Europe veut apprendre d’Israël comment violer plus efficacement les droits humains, la Belgique applaudit, le Portugal se rebiffe.

La KU Leuven impliquée dans un projet avec la police israélienne. Lettre ouverte au recteur Torfs.

« Monsieur le Recteur Torfs, les violations des droits de l’homme ne sont pas un sujet de plaisanterie (de mauvais goût) »

 

Print Friendly, PDF & Email

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Le succès de la campagne « Stop Law-Train »: Samidoun fait le point – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.