Dans l'actu

Accident de voiture près d’une colonie israélienne : le chauffeur palestinien est abattu de 30 balles

Lors de la troisième fusillade fatale à un Palestinien ce jeudi matin, les troupes israéliennes ont également blessé un jeune Palestinien à proximité du barrage routier de Jaba’ où venait d’avoir lieu un accident de voiture. Le barrage est situé près de la colonie israélienne de Geva Binyamin, en Cisjordanie occupée.

Wisam Abu Ghweila

Le Palestinien abattu a été identifié comme Wisam Abu Ghweila, du camp de réfugiés de Qalandia, au nord de Jérusalem occupée.

Selon des sources israéliennes, Abu Ghweila aurait conduit sa voiture trop près du barrage routier et aurait ainsi heurté des militaires. Un soldat aurait été légèrement blessé.

Au lieu de traiter la situation comme s’il s’était agi d’un accident, les militaires israéliens ont aussitôt vidé leurs armes sur le suspect, le blessant grièvement.

Des témoins oculaires ont déclaré que les militaires avaient tiré plus de 30 projectiles sur le véhicule, conduit par un jeune Palestinien.

Une équipe médicale israélienne est arrivée sur les lieux de l’incident et a fourni de l’aide au soldat légèrement blessé, avant de le transférer vers un hôpital israélien. L’équipe ne s’est absolument pas occupée d’Abu Ghweila.

Le barrage routier de Jaba’ sépare le disctrict de Ramallah (Cisjordanie centrale) et plusieurs zones palestiniennes de la partie sud de la Cisjordanie occupée.

http://www.imemc.org/article/74342

Le Palestinien est le troisième à avoir été abattu par les balles israéliennes ce jeudi matin ; les deux autres sont Eyad Jamal Ed’eis, 26ans, de la ville de Yatta, au sud de Hébron, et Mohammad Abdul-Halim Zahran, 22 ans, de la ville de Kafr ad-Deek, à l’ouest de Salfit.

Geva Benyamin a été le théâtre d’une controverse en 2014, quand les autorités israéliennes ont décidé d’exproprier plusieurs arpents de terre agricole et bâtiments palestiniens afin de construire une voie de contournement censée permettre aux colons d’alléger le trafic routier sur la route 437, réservée exclusivement aux Juifs.

À l’époque, le journal israélien Ha’aretz a rapporté que Dror Etkes, un chercheur spécialisé dans les activités des colonies, avait déclaré que la nouvelle route avait été construire sur une voie de communication illégalement aménagée par la colonie en 2002-2003 afin d’étendre les limites de Geva Binyamin.

Les terres destinées à l’aménagement de la route et la construction de la colonie avaient été illégalement saisies par l’armée israélienne et cédée à des colons israéliens. Ces terres étaient la propriété de résidents du village palestinien de Jaba’.


Publié le 24 décembre 2015 sur IMEMC

Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email