Dans l'actu

54 membres du Congrès U.S. réclament un « allègement » du siège de Gaza par Israël

Cinquante-quatre membres du Congrès américain, ainsi que plusieurs organisations progressistes dont “Americans for Peace Now” et “J Street” (organisation juive qui conteste le leadership de l’AIPAC ultra-conservatrice) ont signé une lettre demandant au président Barack Obama, de faire pression sur Israël pour alléger le siège de la bande de Gaza. La lettre a été l’initiative des représentants de Washington Jim McDermott et Keith Ellison du Minnesota, qui sont tous deux démocrates. Ellison fut le premier Américain musulman à remporter une élection au Congrès.

McDermott et Ellison ont écrit qu’ils comprennent les menaces qui pèsent sur Israël” et les activités terroristes du Hamas en cours contre des citoyens israéliens” mais estiment que “cette préoccupation doit être abordée sans aboutir à la punition collective de facto des résidents palestiniens de la bande de Gaza”.

“Nous vous demandons de faire pression pour une aide immédiate pour les citoyens de Gaza comme une composante d’urgence de vos efforts de paix au Moyen-Orient élargi”, écrivent-ils à l’adresse d’Obama, ajoutant que le blocus a entravé la capacité des agences humanitaires de faire leur travail à Gaza.

Les membres du Congrès demandent à Obama de faire pression sur Israël pour faciliter la circulation des personnes dans et hors de Gaza, en particulier les étudiants, les malades, les travailleurs humanitaires, les journalistes et ceux qui ont des “préoccupations familiales”, et aussi pour permettre l’importation de matériaux de construction pour reconstruire des maisons.

Ellison a sévèrement critiqué la décision de la Chambre des représentants de rejeter le rapport Goldstone, en faisant valoir que “le rapport ne présente que des faits et avance des recommandations pour l’avenir”.

Il doute que les membres du Congrès qui ont voté pour rejeter le rapport a même pris le temps de le lire et que le rejet met à mal le rôle du gouvernement Obama comme un intermédiaire impartial dans le conflit du Proche-Orient.

Par ailleurs, une lettre signée par 33 membres du Congrès a été envoyée au secrétaire d’État Hillary Clinton afin de soulever la question des étudiants de Gaza qui ne peuvent plus étudier dans les universités de la Cisjordanie en raison de l’absence de libre passage entre la bande de Gaza et de la Cisjordanie. «Assurer que les étudiants de Gaza ont accès à l’enseignement supérieur en Cisjordanie, serait conforme aux intérêts de politique étrangère des États-Unis en investissant dans l’avenir de la région», disent les signataires de la lettre.

Print Friendly, PDF & Email