L'actu

Le Hamas : Tout le monde a le droit de s’armer pour résister à l’occupation

 

Le chef du Bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré que tout le monde avait droit aux armes de sa propre résistance, ajoutant que son mouvement avait clos à jamais le chapitre de la division interne, faisait savoir Rassd.com hier.

Ismail Haniyeh, chef du Bureau politique du Hamas, le 10 avril 2017. [Photo : Ali Jadallah/Anadolu Agency]

Lors d’une interview accordée au journaliste égyptien Amro Adeeb, arrivé hier à Gaza, Haniyeh a expliqué que tout Palestinien avait le droit de porter des armes et de résister à Israël.

Toutefois, a-t-il insisté, les armes des services palestiniens de sécurité doivent être contrôlées par l’État.

Le dirigeant du Hamas d’ajouter : « Nous voulons un gouvernement qui dirige la Cisjordanie et la bande de Gaza et qui effectue son travail sans interférence de qui que ce soit. Afin de concrétiser ces objectifs, nous nous rendrons au Caire ce lundi pour y discuter de la sécurité, du passage et d’autres problèmes. »

Haniyeh de poursuivre : « Nous sommes prêts à discuter de toute question avec le Fatah et les autres factions afin d’en arriver à un programme unifié portant sur l’identité, l’autorité et la direction. »

Concernant Israël, Haniyeh a déclaré que ses colonies ont érodé complètement la Cisjordanie et Jérusalem occupées. « Nous avons pris la décision de mener à bien la réconciliation afin d’unifier notre nation et d’être ainsi en mesure d’affronter ces défis », a-t-il déclaré.

« Nous voulons mettre un terme au siège de Gaza et unir les Palestiniens par le biais de la réconciliation », a-t-il ajouté.

Il a également insisté sur l’importance de préserver la sécurité nationale égyptienne, en faisant remarquer que c’était « important » pour toutes les nations arabes et islamiques, et surtout pour le peuple palestinien.

« Au cours des quelques derniers mois, nous avons renforcé les bases d’une relation forte et stratégique avec l’Égypte, une relation d’une grande profondeur sur le plan politique et sécuritaire », a également déclaré Haniyeh.

« Les forces palestiniennes de sécurité ont consenti de nombreux efforts autour de la frontière avec l’Égypte », a-t-il ajouté. « Le Hamas ne protégera aucune personne qui cherchera à nuire à la sécurité de l’Égypte et nous contrecarrerons les moindres mesures mettant en péril cette même sécurité égyptienne. »

Haniyeh a enfin affirmé que le but du Hamas était d’en finir avec l’occupation et de libérer les prisonniers palestiniens.


Publié le 4/10/2017  sur Memo Middle East Monitor
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email