Dans l'actu

Ne faîtes pas des frites avec les patates de l’apartheid !

Myriam De Ly

DSC00581 (Copy)

Vendredi 13 mai. À trois membres de la Plate-forme Charleroi-Palestine, nous nous rendons sur le parking du Colruyt de Dampremy afin de distribuer un tract, appelant à boycotter les pommes de terre israéliennes vendues dans le magasin. Nous discutons avec les gens qui entrent, sortent… Les réactions sont quasiment toutes positives.
Certains clients acceptent même de se faire photographier avec le panneau : « Des pommes de terre d’Israël ? Non, merci ! Je boycotte les produits de l’apartheid. »

Colruyt (*) proclame sur son site qu’il n’importe pas de produits « des colonies israéliennes basées dans les territoires palestiniens occupés en Cisjordanie », invoquant le droit international, les résolutions des Nations unies, les Conventions de Genève et de La Haye.

C’est très bien. Mais Colruyt continue d’importer des produits d’Israël, État d’apartheid. L’exemple de la culture des pommes de terre l’illustre à merveille, comme nous l’expliquons dans cet article et le tract qui a été distribué.

L’apartheid est un crime contre l’humanité, comme l’affirme cette résolution des Nations unies. Merci à Colruyt de tenir compte de toutes les résolutions des Nations Unies.

Vous pouvez voir les autres photos de l’action ICI
Vous pouvez télécharger le tract ICI
Vous pouvez télécharger l’affiche ICI


(*) Note : Il n’y a pas qu’à Colruyt qu’on vend des pommes de terre (et des autres produits) d’Israël, mais dans quasiment tous les grands magasins. Regardez bien l’étiquette sur le sac, avant de faire des frites avec les patates de l’apartheid !

 

Print Friendly, PDF & Email